Article - 10 mars 2020

Dvorak : le maestro du clavier

Édition scolaire
Édition personnelle
Édition familiale

De la machine à écrire aux claviers modernes

Les dispositions classiques des claviers d’ordinateurs ont été inventées pour pallier les problèmes techniques des premières machines à écrire. Effectivement, les mécanismes des touches les plus fréquemment utilisées bloquaient lorsqu’ils étaient placés trop près les uns des autres. De là sont apparus le clavier QWERTY et ses variantes ainsi que le clavier AZERTY dans les régions francophones vers la fin des années 1800.

L’ergonomie : la base du DVORAK

Au début des années trente, les chercheurs américains August Dvorak et William Dealey décidèrent de trouver une solution plus ergonomique au clavier QWERTY classique. Ils placèrent le confort de l’utilisateur au centre de leur travail. La disposition DVORAK (Dvorak Simplified Keyboard ou DSK en anglais) vint au jour et fut ensuite adaptée pour d’autres langues que l’anglais.

Disposition DVORAK

Disposition DVORAK

À la différence d’autres configurations de clavier, la disposition DVORAK tient son nom de l’un de ses créateurs et non des premiers caractères de sa rangée supérieure.

Les principes généraux du DVORAK

La configuration DVORAK vise à réduire au maximum le déplacement des doigts et des mains sur le clavier pour augmenter la vitesse de frappe de l’utilisateur et diminuer ses risques de blessures. Cette configuration repose sur plusieurs principes :

  • Répartition équitable des touches entre les zones couvertes par les deux mains
  • Maximisation de l’alternance des deux mains en cours de frappe
  • Plus grande utilisation de la rangée centrale du clavier

Pourquoi le clavier DVORAK n’a-t-il pas remplacé le clavier QWERTY?

Bien que la disposition DVORAK semble présenter de nombreux avantages, elle n’a toujours pas réussi à supplanter le clavier QWERTY auprès des consommateurs. Les études comparatives n’ont démontré qu’une légère augmentation de la vitesse de frappe des utilisateurs passant du QWERTY au DVORAK. Le fait que cette amélioration soit si peu significative expliquerait en partie le désintérêt des usagers pour cette configuration.

De plus, l’apprentissage d’une nouvelle méthode de frappe peut prendre des semaines, voire des mois. Ce temps d’adaptation en rebute plusieurs. La plupart des méthodes d’apprentissage de la frappe en vente sur le marché sont d’ailleurs basées sur les dispositions QWERTY, QWERTZ et AZERTY.

Le clavier à toute vitesse!